BCT-Touristik

Japan4Youth

Japan 4 Youth – Circuit Japon pour les jeunes : Séjour complet 21/27 jours

Points forts du séjour Circuit Japon pour les jeunes

Points forts du séjour
  • Temple-Zen mystique
  • Cerfs libres de Nara
  • Cours de savoir-vivre
  • Cours de japonais
  • Culture du cosplay
  • Défilé de kimono
  • Nuit dans un ryokan
  • famille d’accueil à Tokyo

Jour 1 - Départ pour le Japon

Vol en provenance de Paris (ou autre ville francaise), Bruxelles ou Genèves vers Francfort pour un circuit Japon pour les jeunes. A l'aéroport de Francfort nous retrouvons notre guide. Nous allons nous installer sur les sièges confortables de la Japan Airlines pour ensuite voler au dessus de la Finlande, le nord de la Russie et la Mongolie. Notre aventure japonaise peut commencer ! J'ai hâte d'y être.

Jour 2 - Bienvenue à Osaka

A mon arrivée à l’aéroport international de Kansai je décide d’essayer quelques plats japonais afin de les comparer à ceux que l’on trouve en France. Je suis surpris de constater que les sushis au Japon sont beaucoup moins chers que chez moi !

Après cela nous prenons le bus pour nous rendre à notre hôtel dans le quartier commerçant d’Osaka. Mais avant d’aller faire du shopping, j’ai besoin de dormir.

Jour 3 - Tour de la ville d’Osaka

La gare principale d’Umeda ressemble à une gigantesque fourmilière dans laquelle les gens vont dans toutes les directions. C’est assez impressionnant ! Et juste derrière la porte de la gare, la modernité du Japon attend d’être présentée à ses visiteurs. À partir du toit de l’un des bâtiments les plus modernes d’Umeda, l’Umeda Skybulding, nous profitons d’une vue splendide sur Osaka. À 173 mètres de hauteur, la vue est tout simplement époustouflante.

Un monde fou : une grande roue sur le toit d’un supermarché !

À peine avons nous fait trois pas que nous nous retrouvons devant l’impressionnant supermarché HEP5. Ici, nous pouvons à la fois, faire du shopping, nous restaurer ou bien encore faire un tour de grande roue ! Après cela nous attend une expérience shopping d’un autre genre : dans la galerie commerciale du Doguya-Suji il y a tout le nécessaire pour ouvrir son propre restaurant, même les imitations en plastique de plats dont tous les restaurants japonais se servent pour décorer leur devanture. Il est temps d’en profiter- pour faire des achats et remplir nos valises !

Requin-baleine vu de près

Pour finir la journée, nous avons le choix entre le château d’Osaka ou l’aquarium de la ville.

Le château d’Osaka fut construit en 1586 par le célèbre samouraï Toyotomi Hideyoshi et était autrefois la plus grande construction du pays. De l’étage le plus élevé du château, nous avons une superbe vue sur la ville.

Par le mot « aquarium », vous vous représentez certainement des poissons rouges, mais dans cet aquarium, les poissons mesurent facilement 10 mètres de long - de vraies baleines que l’on peut toucher !

Jour 4 - Kobe

Un petit tour de la ville de Kobe - la plus grande ville portuaire du Japon - nous conduit aujourd’hui de la mairie, d’où nous profitons d’une vue à 360° et également d’un aperçu sur le plus grand pont suspendu du monde, au port.

Ici se trouve une petite exposition sur le grand tremblement de terre de 1995. En 20 secondes et avec une magnitude de 7,2, il a causé la mort de plus de 6.000 personnes. Quelques mètres carré de sol et plusieurs photos des événements nous permettent de nous représenter la violence et l’horreur qui ont accompagné et suivi le tremblement de terre. Une chance que la France soit un pays où il n'y a pas ce genre d’événements.

Sur le chemin de Chinatown

Du port, nous continuons vers « Nankinmachi », le Chinatown de Kobe. Ce quartier existe depuis que plusieurs immigrants chinois ont commencé à y ouvrir des restaurants, il y a 120 ans. Mais la ville est également connue comme étant le deuxième plus important site de production de saké du pays. Dans l’après-midi, nous découvrons les coulisses de la fabrication de cet alcool de riz.

Jour 5 - Le Héron Blanc ou Uji

À partir de Kobe nous voyageons vers Himeji, où nous nous promènons sur les ailes du Héron Blanc, dans le domaine du château de Himeji-jo. En 1580, sous le commandement de Toyotomi Hideyoshi, le deuxième réunificateur de l'empire, il fut longtemps considéré comme imprenable. Ses murs blancs lui ont valu le surnom de Château du Héron Blanc. Bien longtemps considéré comme trésor de culture national, le château fut inscrit en 1993 au patrimoine de l’UNESCO.

Après avoir été rénové pendant plusieurs années le château a été rouvert en 2015 aux visiteurs.

Juste à côté du domaine du château se trouve le Parc Kokoen, dont les neuf différents jardins reconstituent exactement les anciennes résidences de samouraïs. Nous continuons ensuite vers Kyoto, je suis impatient de découvrir l’ancienne capitale impériale et de découvrir ses trésors culturels vieux de plusieurs siècles.

Jour 6 - Kimono et Empereur

Nous nous promenons dans le vénérable palais de l’empereur à Kyoto qui est accessible à la communauté seulement 8 jours par an. Les empereurs y ont vécu près de 1.000 ans ! C’est difficile à croire. Mais je peux comprendre qu’ils n’y demeurent plus de nos jours. Sans l’air conditionné ou autre confort de la vie moderne personne ne les obligerait à rester...

Dans le centre textile de Nishijin, nous assistons à un défilé de kimonos. Les jeunes filles sont ravissantes parées de leurs plus beaux vêtements mais je ne pense pas m’en acheter car les enfiler s’avère très difficile, surtout sans une aide étrangère.

Un temple fait d’or pur

Encore plus impressionnant, le Pavillon d’or (Kinkakuji). La construction du temple officiellement nommé Rokuonji commença en 1397 pour être une partie de la résidence du Shogun Ashikaga Yoshimitsu. Après sa mort en 1403 le Kinkakuji, entièrement recouvert de feuilles d’or, fut transformé en temple zen.

Dans l’après-midi, nous visitons un quartier beaucoup plus animé de Kyoto. On peut trouver des boutiques où tout est a 100 yens. Des boutiques où l’on peut acheter des yukata, des mangas ou des animes.

Jour 7 - Nijo - Siège du Shogunat

Le château de Nijo, construit somptueusement pour démontrer la puissance des Shoguns, fait vraiment opposition au style simple des bâtiments des empereurs japonais. Ce qui est le plus impressionnant, ce sont les murs peints et les portes coulissantes du château des Shoguns, mais par-dessus tout, le plancher rossignol qui servait d’alarme, car lorsque quelqu’un marchait dessus, celui-ci grinçait tellement qu’il avertissait de la présence d’un éventuel ennemi. Sans technologie, les personnes savaient trouver des solutions ingénieuses, comme le prouve ce genre d’astuce bien utile.

Le temple de l’eau claire

Après un trajet en métro et une courte marche, nous nous retrouvons au Chion-in dont l’énorme porte d’entrée est assez impressionnante. Nous gravissons les marches du temple. Les japonais affirment que cela purifie l’âme. Ensuite nous serpentons à travers le Parc de Maruyama et le lieu de saint Yasaka pour atteindre Ninenzaka et Sannenzaka, de longues rues jonchées de nombreuses petites boutiques dans lesquelles les commerçants proposent de goûter à de délicieuses spécialités.

Arrivé en haut, s’offre à nous, du balcon du temple Kiyomizu, une vue majestueuse sur Kyoto. Sous la terrasse en bois du temple de l’eau claire, nous pouvons goûter à l’eau de la source de laquelle le temple tire son nom. D’après ce qui est dit, elle aurait des pouvoirs de guérison. Même si, là encore ce n’est qu’une légende et que j’ai des raisons d’en douter !

Jour 8 - Nara : Buddha & Co

Notre excursion nous mène aujourd’hui à Nara, la première capitale du Japon, où nous sommes salués par le regard fidèle des daims domestiqués, symboles de la ville, qui par ailleurs réclament insolemment de la nourriture. Ces animaux sont sacrés donc nous n’avons le droit de les blesser sous aucun prétexte.

Juste au début de notre promenade nous attend l’un des points forts de ce lieu, le Kofukuji qui abrite la plus haute pagode de cinq étages du pays.

Nous continuons vers le « Grand Temple de l’Est » (Complexe Todaji) – le plus grand bâtiment en bois du monde avec la plus grande statue de bronze représentant Bouddha, du Japon.

Promenade à la lumière des lanternes

Nous poursuivons avec une promenade entre les allées des 3 000 lanternes qui décorent le lieu saint de Kasga, lieu saint de la famille Fujiwara qui a participé pendant plusieurs siècles à l’histoire du Japon.

Jour 9 - Des paysages pittoresques

Votre objectif est le port pittoresque d'Arashiyama. Dès le 8ème siècle, les nobles venaient ici pour apprécier le paysage. Vous faites ainsi une petite randonnée en montagne. Les singes y vivent et l’on s’y sent comme au zoo. Seulement cette fois-ci, sur le sommet de l’Iwatayama, vous êtes ceux qui sont assis dans une cage et les singes eux sont en liberté. Par la suite, vous vous dirigez vers le célèbre pont de Togetsukyo qui vous permet de rejoindre le temple Zen Tenryuji. Ce dernier est répertorié au patrimoine mondial de l'UNESCO car il conserve les jardins originaux du 14ème siècle. Un petit détour par les magnifiques forêts de bambou marque cette période de visite.

Eeeet action !

Nous visitons Eigamura, le plus grand studio cinématographique du Japon. Le vieux Japon a été ici si bien reconstruit que l’on se croirait dans le Tokyo de la période Edo. D’ailleurs la ville s’appelait autrefois Edo et non Tokyo – tout cela est bien compliqué… Comme à cette période, nous pouvons même voir ici des reconstitutions de combats entre samouraïs et ninjas. Cela semble si réel !

Jour 10 – Le ninja d’Iga

Hier nous avions pu voir de faux samouraïs et ninjas se battre mais aujourd’hui sur le chemin menant à Gifu nous nous arrêtons dans un village rempli de vrais ninjas ! A Iga Ueno nous en apprenons plus sur la vie des ninjas autrefois mais aussi de nos jours. Il est fascinant de constater à quel point les mangas et les animés parlant des ninjas peuvent être à la fois réels et irréels !

Château de Gifu et Ryokan

Avec le funiculaire, nous montons au château Gifu qui se trouve au sommet du mont Kinka et d’où une vue splendide sur la plaine de Sekigahara et sur les Alpes japonaises nous attend. Par la suite, nous visitons le temple Shobo la plus grande statue dorée à la laque sèche du Japon. Ce grand Bouddha a été achevé en 1832, après 32 ans de construction et il est vraiment impressionnant.

Nous continuons ensuite vers Nagoya, où nous visitons le deuxième site shintoïste le plus important du pays, le sanctuaire Atsuta. C’est ici qu’est conservé l’un des insignes impériaux : l'épée Kusanagi-no-Tsurugi. Comme ceci est confidentiel, personne en dehors de l’empereur et du prêtre de plus haut rang n’a le droit d’y pénétrer.

Non loin du temple nous attend notre hôtel qui se trouve être cette fois-ci un ryokan traditionnel japonais. Je décide d’en profiter pour aller me détendre dans des bains chauds !

Jour 11- Vite, plus vite, le Shinkansen

Shinkansen

Le matin, nous nous dirigeons en direction de la gare, où notre train à grande vitesse, le Shinkansen, nous attend. Avec un peu de chance je pourrais peut-être même voir sur le trajet, la montagne sacrée de Fuji, mais il faut ouvrir l’œil car elle n’est aperçue que par les plus chanceux. Après un voyage reposant, la capitale du Japon nous souhaite la bienvenue. Notre hôtel est situé à Asakusa, l’un des quartiers les plus animés de Tokyo. Après avoir déposé nos bagages à l’hôtel, nous arrivons par une rue piétonne au célèbre Kaminari-Mon, la porte du tonnerre, où nous passons sous une énorme lanterne rouge pour nous retrouver ensuite dans la rue commerçante Nakamise. C’est ici que l’on peut se procurer des objets et produits divers.

Culture pure

L’extrémité de cette rue est le Sensoji, mieux connu sous le nom du Temple Asakusa Kannon qui fut construit au 7ème siècle. Le temple fut érigé en l’honneur d’une statue Kannon que deux frères pêcheurs se trouvant sur la rivière Sumida avaient pris dans leur filet. Aujourd'hui encore, ce temple est chaque jour fréquenté par des milliers de fidèles. Après la visite du temple et un détour par le magasin de souvenirs, nous prenons le bateau et naviguons sur la rivière Sumida, vers le Jardin d’Hamarikyu, l'ancien parc des Shoguns, idéal pour la cérémonie du thé, les promenades et la chasse aux canards.

Dans le quartier de Shibuya et Harajuku

À partir de là, nous prenons le métro de Tokyo vers Shibuya, l’un des quartiers branchés de Tokyo. Ici nous trouvons le Mandarake, LE magasin spécialisé dans les mangas, animes, et tout ce qui s'y rapporte. Ce qui me marque par- dessus tout, c’est l’amabilité des employés, car ne peuvent travailler dans ce magasin que les gens qui se passionnent pour le Cosplay et tout cet univers.

Après avoir dépensé une grande partie de notre argent, nous continuons vers Harajuku, le rêve de tous les adolescents japonais.

Ensuite, nous refaisons un court trajet en métro pour arriver à Shinjuku. Nous montons en haut de l’une des tours jumelles du Metropolitan Government Building. Du 45ème étage, nous avons une vue fabuleuse sur la ville. Par beau temps, nous pouvons même voir jusqu’au mont Fuji. Mais là encore ceci est réservé aux plus chanceux...

Dans la ruche

Ce soir nous passons la nuit dans un vrai hôtel capsule. Je suis vraiment sceptique, surtout après un premier coup d'oeil sur nos "lits" qui semblent former une ruche. Cependant après m'y être installé, je les trouve plutôt confortables. La " chambre" dispose d'une fenêtre et de tout ce qui est nécessaire, et le bain est tout simplement super!

Jour 12 - Akihabara - La Mecque de l’Anime

Après une balade sur le marché Ameya-Yokocho, nous nous rendons au Parc Ueno, le tout premier parc public du Japon pour une petite promenade. Ce parc animalier, construit dès 1882, il me semble le connaître…Mai oui ! C’est celui que je vois dans de nombreux mangas et animes. C’est en effet le lieu où se retrouvent souvent les personnages principaux lorsqu’ils ont un rendez-vous amoureux. Le parc est également célèbre pour ses pandas extrêmement attendrissants et ses nombreux autres animaux exotiques. En toile de fond, on peut apercevoir le temple Kanei-ji avec ses cinq pagodes. Il sert d’arrière plan au parc. Je trouve la vue splendide, cela mérite une photo !

Tout est possible !

Nous allons maintenant visiter la Mecque des amateurs d'Anime et Manga, l’Akihabara. À peine sorti de la gare, nous nous retrouvons devant le Gamers Honten, un magasin sur cinq étages rempli d’objets divers où nous devrions forcément trouver notre bonheur. Au rez-de-chaussée, on trouve les journaux et les nouveautés, au premier étage les mangas et art books, au second étage les DVD et Blue Rays, au troisième étage les jeux-vidéos, au quatrième modélismes et goodies et au cinquième les Trading Cards. J’y trouverais forcément tout ce que je souhaite ! Une fois que nous en avons fini avec ce magasin, nous continuons vers la rue principale où l’Animate, centre de jeux et autres magasins de DVD et Blue Ray d’occasion nous attendent. On peut également trouver des magasins qui disposent des tout nouveaux articles électroniques, ainsi que d’autres spécialisés en Dôjinshi que tous les fans de manga peinent à se procurer. Pour finir cette journée, nous nous rendons dans un Medo-Kissa (Maid-Café), l’un de ces lieux mystérieux que l’on retrouve dans de nombreuses séries. Je ne louperais cette occasion pour rien au monde car j’ai beaucoup lu à propos de ces endroits.

Jour 13 - Nikko et ses temples

« Ne dis pas « magnifique » avant d’avoir vu Nikko » dit un proverbe japonais. Quoique curieuse ce genre de paroles, se révèle véridique. Le site est tout simplement époustouflant. Nous tombons en admiration devant le temple Rinnoji construit il y a 1200 ans. Mais ce n’est rien en comparaison du temple Toshogu, absolument phénoménal, avec le mausolée de Tokugawa Ieyasu, l’un des 3 héros qui a unifié le Japon et fondateur de la dynastie Tokugawa. C’est son descendant qui a ordonné la construction de ce tombeau au 17ème siècle. Comme le château Nijo à Kyoto, ce bâtiment représente également un travail de sculpture et de découpe fantastique.

Tremblant du genou

Au temple de Futarasan brille la « lanterne-fantôme », qui a effrayé bien des samouraïs. Nous aurions peut-être dû venir de nuit pour mieux nous représenter la chose, mieux comprendre le côté effrayant. Nous continuons avec le mausolée Taiyuin, la tombe du fondateur du temple Toshogu. Il était le numéro trois de la lignée des Shogun Tokogawa. C’est un lieu chargé d’histoire et l’on peut comprendre que les Japonais affirment que cette tombe leur plaît. En effet, même les choses les plus simples peuvent avoir leur charme.

Jour 14 - Foire & Odaiba

Vous voulez voir Tokyo de son côté joueur? Vous allez vous réjouir sur l'île d'Odaiba. Ce matin nous visiterons une foire étonnante. Notre programme du jour dépend de la date de votre voyage.

Tokyo Anime Fair

En mars, nous voici invités à la Tokyo Anime Fair: aujourd'hui nous attend un événement d'exception. La Tokyo Anime Fair est l'une des plus célèbres et des plus grandes expositions d'animes au Japon. Quelques 270 exposants, dont 55 étrangers, présentent leurs dernières œuvres d'art pour attirer l'attention des fans enthousiastes. Et ce n'est pas tout, le Tokyo Anime Awards est remis ici, de sorte qu'aujourd'hui le travail des stars de demain puisse déjà être évalué. Plus de 100 000 visiteurs étaient présents en 2007, une tendance à la hausse! Donc, qu'attendons-nous?

Comiket

En août et en décembre vous attend le Comiket: aujourd'hui est le jour que vous attendiez depuis longtemps, le jour de "matsuri", le plus grand festival des fans de culture populaire japonaise, le jour du Comiket! Plus de 500.000 visiteurs sur deux évèments dans l'année ne peuvent mentir, vous trouverez ici le plus grand choix de mangas, animes, dôjinshis et autres produits dérivés que vous ne trouverez nul part ailleurs. Un certain nombre de dessinateurs, par exemple les superstars de CLAMP, ont célébré leurs débuts ici, et peut-être vous dénicherez vous même la première œuvre de la nouvelle stars dans l'univers Manga. Ce matin vous vous léverez tôt de manière à pouvoir être sur place à 9h tapantes aux "halles sacrées" de d'Ariake.

Tokyo Anime Fair

Tokyo Game Show

En septembre, le salon de la vidéo et du jeu vidéo Tokyo Game Show (TGS) vous ouvre ses portes: aujourd'hui vous vivrez un nouveau point fort de votre voyage en visitant ce salon. Lors de cette grande exposition vous trouverez des jeux qui ne seront commercialisés en Europe que dans plusieurs années, voire jamais. Mais pas seulement, vous pourrez également les essayer. Vivez un jour inoubliable dans le monde de Super Mario, Final Fantasy, Resident Evil et compagnie.

Tokyo Game Show

Homerun des Giants

Les foires ne sont pas trop votre truc? Pas de souci, voici un autre évènement qui vous intéressera sûrement: du baseball japonais. Qu'il s'agisse de la "touche" classique ou la série actuelle "majeur", le passe-temps favoris des hommes au Japon restele baseball. Ce soir vous aurez l'occasion de vous fondre dans ce monde en assistant à un match des Yomiuri Giants, le FC Bayern de la ligue de base-ball japonais. Dans le plus grand stade du Japon, le Tokyo Dome, vivez la dévotion des fans japonais, lorsque vous soutiendrez leur équipe. Et avec un peu de chance, vous serez peut-être témoins d'un coup de cicuit!

Rainbow Bridge et Venus Fort

Cet après-midi, profitez de la ballade entre l'unique plage de Tokyo et le bâtiment de Fuji-Terebi. Vous avez vu la finale de Digimon, maintenant vous attend une petite expérience "Aha". Ceci se passera si vous vous laissez aller à admirer le Pont de l'Arc-en-ciel dans toute sa beauté, mais également la Tour de Tokyo. Nous continuons ensuite vers le Toyota Showcase et le Venus Fort où vous remarquerez bien vite qu'il y a à Odaiba non seulement de nombreuses choses à voir mais également plusieurs activités auxquelles on peut participer. Un petit tour devant la grande roue vaudra certainement le coup, c'est en effet le point de rencontrre des amoureux. Au Venus Fort, le plus extra ordinaire shopping center de la capitale, vous remarquerez que Tokyo peut également avoir un air de Venise. Au Toyota Showcase, vous pourrez observer et vous essayer aux techniques de l'automobile de demain en appréciant des voitures comme l'Emeraude et la Caldina. Dans la soirée vous pourrez monter sur la grande roue et apprécier une vue à 115 mètres de hauteur sur le port, la Tour de Tokyo et le Pont de l'Arc-en-ciel. Vous avez certainement déjà vu cette grande roue dans Bleach-Movie "A middle of nowhere" et vous n'en oublierez pas de si tôt cette vue romantique...

La première nuit dans la famille d’accueil

Dimanche en fin d’après-midi (selon les dates de voyage, cela peut être aussi lundi après-midi après le cours de bonnes manières), nous récupérons nos bagages et rencontrons nos familles d’accueil pour le reste du séjour. Avant le voyage, nous avions reçu une photo de cette famille afin de pouvoir les reconnaitre facilement en arrivant et qu’il n’y ait pas de problème. Sam est vraiment nerveux car il a peur de ne pas reconnaître sa famille.

Jour 15 - O-Tosan et O-Kasan, l’apprentissage du japonais commence

Le matin, une pensée me sort du lit : les japonais mangent-ils également des sushis au petit déjeuner ? En arrivant à table, me voici cependant rassuré. Un copieux petit-déjeuner m’attend : pain grillé, soupe, riz, fruits et légumes. Dans ma famille d’accueil j’apprends très rapidement mes premiers mots de japonais, bien utiles pour me faire plus facilement comprendre. Aiko et Kei, mes nouveaux frères et sœurs me disent que « O-Tosan » veut dire papa et « O-Kasan » signifie maman. Nous passons notre première matinée à l’école, où nous apprenons tout d’abord les rudiments de la langue comme savoir saluer.

Les affaires comme d’habitude

Après le cours de langue, nous retrouvons notre guide. Nous lui demandons des trucs et astuces permettant d’apprendre le japonais plus rapidement et de pouvoir communiquer avec nos familles d’accueil. Dans l'après-midi nous nous rendons au cours de bonnes manières dans les affaires, de sorte que nous ne nous comportons plus aussi mal dans de nombreuses situations. Si seulement j’avais connu ces règles avant….Heureusement ma famille a l’habitude de recevoir des étrangers chez elle.

Jour 16 à 19 – Des cours de langue plein de dynamisme

De mardi à vendredi nous avons encore des cours de langue. Le japonais est vraiment compliqué mais la grammaire commence à rentrer petit à petit. Si seulement il n’y avait pas tant de vocabulaire ! De mardi à jeudi des activités sont organisées par l’école l’après-midi. C’est une bonne opportunité pour nous de tester nos capacités en japonais avec d’autres étudiants venant du monde entier.

Du temps libre enfin

Vendredi, nous avons du temps libre après les cours. Pourquoi ne pas aller à Nakano avec des amis et visiter les galeries Broadway ? Le soir, nous nous donnons rendez-vous à un bar karaoké qui se trouve à Shibuya. C’est l’heure de mettre en pratique ce qui a été appris en classe !

Jour 20 – Pas de cours

Qui a dit que pas d’école était synonyme de relaxation ? Nous pouvons bien évidemment faire un break et rester avec notre famille d’accueil mais certains préféreront retourner faire du shopping ou visiter le Pokémon Center à Akihaba

Jour 21 – Adieux (21 jours) ou temps libre (27 jours)

Notre voyage de 21 jours arrive à sa fin aujourd’hui et il est temps de remonter dans l’avion en direction de Francfort puis de la maison. Nous nous dirigeons vers l’aéroport des souvenirs plein les bagages mais surtout plein la tête ! Pour ceux qui voyagent en août, il nous reste encore une semaine à l’école et nous pouvons donc nous relaxer aujourd’hui. Il est temps de sauter sur l’occasion pour parler japonais avec notre famille d’accueil et d’en savoir plus sur eux. Pourquoi ne pas partager nos sentiments sur les différents endroits que nous avons visités durant notre séjour au Japon ?

Jour 22 – Cours de langue

Il est temps de retourner à l’école ! Et même si cela peut paraître inhabituel j’ai hâte comme tous mes camarades …Cette semaine nous avons encore du temps libre après les cours du lundi. De mardi à jeudi, nous suivons à nouveau le programme organisé par l’école. Où irons-nous cette fois ? Dans un Maid café ou bien à l’Université de Tokyo ? Le programme est très varié !

Vendredi : dernier jour à l’école

Le matin nous suivons notre dernier cours. Quand nous remercions nos professeurs, nous essayons de nous souvenir de nos cours de bonnes manières, pour ne pas embarrasser qui que ce soit. L’après-midi nous avons notre dernier quartier libre à Tokyo. Il est temps d’aller acheter des souvenirs pour notre famille et nos amis. Pourquoi pas ce nouveau jeu vidéo découvert à Akihabara l’autre jour ?

Jour 21 ou Jour 27 - Matane Japon

Il est dur pour nous de dire au revoir à nos familles d’accueil. En arrivant à l’aéroport, grâce à nos cours de japonais, nous trouvons le comptoir d’enregistrement facilement. Nous avons le temps pour un shopping de dernière minute. Je trouve le livre que mon professeur de japonais m’avait conseillé. De cette manière, j’aurais quelque chose pour m’occuper pendant le long trajet qui nous attend !

C’est l’heure de partir….Aujourd'hui, nous disons « sayonara » au Japon. Quoique sayonara signifie en fait adieu, et que nous ne reverrons jamais ce beau pays, Alors peut-être devrions-nous plutôt dire : « Matane le Japon, à bientôt ! »